Eepratique...

Une journee aux Entrelacs

Horaires 

L'école est ouverte les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 17h. L'accueil des membres se fait le matin jusqu'à 10h et les départs l'après-midi à partir de 15h.

Les membres de l'école doivent respecter le contrat d'accueil qui aura été établi et sont tenus à être assidus. Les membres de plus de 12 ans dont les parents auront signé une autorisation de sortie seront libres de sortir de l'école durant les horaires d'ouverture.

Pour l'accueil avant 9h et après 17h, des tours de présence parentale pourront être organisés en fonction des besoins et possibilités des familles. Des propositions pour les temps périscolaires seront faites avec nos partenaires, notamment pour les mercredis et les vacances scolaires.

Les repas

Pour cette première année, les repas sont à la charge des familles. L'école dispose d'une cuisine où les membres pourront faire leur repas ou réchauffer leur lunchbox.

Comme pour toute activité, les horaires des repas sont libres et chacun mange lorsqu'il le souhaite, seul ou avec d'autres. La cuisine et la salle à manger sont donc accessibles en permanence, en tenant compte des normes de sécurité.

Que fait-on de nos journées ?

L’absence de programme défini en amont a une conséquence logique : aucune journée ne ressemble à une autre ! Elles s'organisent autour des désirs et des besoins d'apprentissages, de l'enthousiasme et de la curiosité des membres, portés par l'émulation d'un groupe multi-âge et multi-horizons.

Une fois arrivés, les membres se dédient librement à leurs activités. Ils apprennent principalement par le jeu, le questionnement, la conversation et la transmission de savoirs et de compétences. Ils développent des savoir-être et des savoir-faire à travers les apprentissages formels ou informels qui s’établissent de façon spontanée, avec les membres de l’école, ou à travers des partenariats hors des murs de l’école. 

 

Les activités sont planifiées en fonction des demandes individuelles et collectives. Chacun est libre ou non d'y participer. Les espaces différenciés du lieu sont accessibles en permanence et organisés afin de permettre l'exploration, l'expérimentation et la construction des savoirs dans de multiples domaines (arts, sciences, lettres et langue, sports, sciences humaines, etc.). Un large réseau de partenaires et d'intervenants permet encore d'enrichir le milieu.

Les membres qui le souhaitent seront accompagnés pour la préparation des examens nationaux (brevet des collèges et baccalauréat) ou pour des concours ou examens d'entrée. Le passage à l'enseignement public est possible à tout instant. Cette éventuelle volonté sera accompagnée par les facilitateurs de l'école pour permettre une transition sereine.

Vivre ensemble a l'ecole

Le Cercle d'Ecole, instance de la démocratie

 

La vie de l'école est régulée par la mise en oeuvre quotidienne d'une démocratie directe et participative. Elle s'expérimente dans les instances de l'école et dans l'ajustement perpétuel des relations interindividuelles. Chacun a une place égale au sein de l’école que ce soit sur la prise de décision ou la possibilité de créer et de modifier le cadre de l’école. Cette responsabilité commune et collective de l’école est indispensable pour la liberté de chacun. Ce fonctionnement démocratique permet la formation d’une personne, citoyenne, éclairée et responsable, et permet aux membres d’intégrer des valeurs civiques et universelles.

 

Au sein des Cercles d'école (CE), les membres pratiquent la citoyenneté, le débat, la réflexion, le discernement et le respect des opinions. Au sein des commissions, chacun prend des responsabilités et apprend à tenir ses engagements. 

Administration de la vie quotidienne

A travers les commissions qu'il mandate, le Cercle d'Ecole (CE) s'occupe de la gestion administrative, pédagogique et du vivre ensemble. Les participations au CE se font sur la base du volontariat. Les questions soulevées en CE peuvent être enrichies par des sollicitations d’avis dans les espaces informels. Les décisions sont prises par consentement avec une place égale à la voix de chaque membre.

Régulation des transgressions

Considérées au regard du règlement intérieur élaboré collectivement et des nécessités du vivre ensemble, les transgressions apparaissent dans l’écart entre les libertés individuelles et lorsque le bon fonctionnement du groupe est engagé. Elles sont traitées au sein d'un système de justice restaurative. Le maintien du lien, la reconnaissance et l'apaisement de chacun sont l'objectif primordial. Le système fonctionne sans sanction ni punition, mais avec des réparations pensées ensemble.

Qu'est ce que le consentement ? 

 

Les propositions sont adoptées par le groupe une fois que toutes les objections raisonnables (i.e. recevables par le groupe) émises par les membres ont été traitées. Cela permet l'évolution permanente du système tout en tenant compte des risques collectifs et individuels. 

           L’école est un système vivant qui s’auto-structure pour vivre et vivre au mieux. Le traitement des infractions, et les règles qui en découlent viennent alors protéger ce qui est et non parer les risques. Les perturbations sont alors créatrices d’évolution.

 

 

B. Collot

Notre systeme de justice restaurative

Les temps collectifs institués

 

  • Temps de régulation des transgressions au sein du Cercle d’Ecole, bi-hebdomadaire.  Après que chacun ait pu exprimer librement ses émotions, le groupe se pose les questions suivantes :  "Est ce qu’il manque une règle ? A quel moment y a-t-il besoin d’une règle ? La règle est-elle mauvaise ? Le jeune a-t-il besoin de quelque chose pour la respecter ?"    

  • Temps régulier de traitement des difficultés interpersonnelles. Cette proposition soutient que le conflit fait partie intégrante de la vie en groupe, qu’il peut être accueilli et traité dans le respect, la bienveillance et l'écoute. Les adultes y ont un rôle modélisateur et médiateur.  

Les cercles restauratifs

  • C'est un processus communautaire pour apporter du soutien aux personnes en conflit. Il regroupe les trois parties d'un conflit (ceux qui ont agi, ceux qui sont directement touchés et la communauté élargie) dans un contexte systémique choisi, pour dialoguer d'égal à égal. Les participants s'invitent les uns les autres et participent volontairement. Le processus de dialogue utilisé est partagé ouvertement avec tous les participants. Il se termine lorsque des actions apportant des bénéfices mutuels ont été trouvées. Il peut être sollicité par chacun des membres de l'école.

  • S'inscrivant dans un processus, la démarche de saisie et d'élaboration peut se suffire à elle-même en permettant un temps d'écoute et d'accueil du conflit par un tiers choisi. Si tel n'est pas le cas, un cercle restauratif est mis en oeuvre. Il suit des étapes nécessaires et conçues pour identifier les facteurs clefs du conflit, arriver à des accords et évaluer les résultats. Par leur forme circulaire, ils invitent au pouvoir partagé, à la compréhension mutuelle, à l'auto-responsabilisation et à une action efficace.